AVG AntiVirus Security Free

AVG AntiVirus Security Free

L'antivirus bon à tout faire pour Android

AVG AntiVirus Security Free représente la solution gratuite d'AVG pour protéger votre smartphone Android des logiciels malveillants (malwares). L'application offre sécurité en temps réel ainsi qu'une multitude de fonctions. Lire la description complète

Les plus

  • Bon moteur de scannage
  • On peut calibrer la sensibilité du moteur
  • Antivol et respect de la vie privée
  • Interface et design convaincants

Les moins

  • Certaines fonctions utiles sont peu visibles

Très bon
8

AVG AntiVirus Security Free représente la solution gratuite d'AVG pour protéger votre smartphone Android des logiciels malveillants (malwares). L'application offre sécurité en temps réel ainsi qu'une multitude de fonctions.

Combat les logiciels malveillants (malwares) et offre divers services intéressants

AVG AntiVirus Security Free scanne le dispositif à la recherche de malwares, passant au crible applications, services, fichiers, historique Internet, messages de texte et contenus multimédia présents dans le téléphone. En cas d'infection, il la supprimera immédiatement.

A partir des options, vous pouvez modifier la sensibilité du moteur (plus elle est élevée, plus le risque de faux positifs est élevé) et programmer des analyses dans le temps, à intervalles journaliers ou hebdomadaires.

A partir du menu Performance vous pourrez surveiller le niveau de charge de la batterie et l'espace d'archivage disponible, accéder à un task killer, à un nettoyeur de cache et aux fonctions de planification des données pour voir quelles sont les applications qui consomment le plus de bande.

A partir du menu Privacy, en revanche, vous accédez entre autres choses aux fonctions de blocage des appels et des messages de texte (SMS) ainsi qu'aux caractéristiques nécessaires pour faire disparaitre les données du dispositif ou de la SD. AVG AntiVirus Security Free pour Android comprend, en outre, la possibilité de mettre en place un antivol afin de récupérer le téléphone portable volé ou égaré.

Là où AVG AntiVirus se démarque des autres antivirus pour Android, c'est dans l'intégration d'AVG Protection, la suite qui protège vos appareils de toutes les menaces possibles. Grâce au panneau AVG Zen vous pourrez même piloter vos appareils Android depuis votre ordinateur de bureau.

Usage intuitif

AVG AntiVirus Security Free dispose d'une interface claire et fonctionnelle. La page-écran principale est divisée en quatre sections faciles à comprendre: protection, performance, antivol et vie privée.

L'interface de la version gratuite d'AVG comprend également des options utilisables sous forme d'essai pendant 14 jours ou en passant à la version professionnelle (Pro).

Un allié de poids pour votre sécurité

La sécurité n'est jamais trop grande et munir votre téléphone portable d'un antivirus peut vous permettre de dormir tranquille. AVG AntiVirus Security Free pour Android est l'une des solutions les plus intéressantes.

Il est facile à utiliser, efficace contre les logiciels malveillants (malwares) et comprend des fonctions annexes vraiment utiles dans l'usage quotidien du dispositif.

AVG AntiVirus Security Free

Télécharger

AVG AntiVirus Security Free

Avis utilisateurs sur AVG AntiVirus Security Free

  • the moi

    par the moi

    "je le recommamde"

    je le trouve assez complet et simple d'utilisation et en plus gratuit. Plus.

    posté le 28 juin 2013

  • sharksummun

    par sharksummun

    "euhhh."

    euhh.. mais en 1 an on est passe de 900 a plus 1300 virus, logiciels malveillants.. donc je pense qu'un anti virus et ... Plus.

    posté le 2 juin 2012

  • slokix

    par slokix

    "Anti-virus sous Android = Inutile"

    Pas grand chose à dire ! Ca sert à rien ! http://www.monfolio100.fr/index.php?option=com_content&view=article&id... Plus.

    posté le 15 mars 2011

  • Arafel

    par Arafel

    "Vraiment utile?"

    Bonjour, Pour ce que j'en sais, Androïd est un système Linux. Or, il n'existe aucun virus sous Linux. Il vaudrait mieux... Plus.

    posté le 21 décembre 2010